Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

Nous répertorions ici quelques espèces animales, mais il y en a beaucoup d'autres! N’oublions pas que leur rôle est essentiel dans l’équilibre des milieux naturels, en particulier dans la zone littorale. Alors contentons nous de les admirer et de les photographier et abstenons-nous de les déranger! Beaucoup d’espèces sont fort heureusement protégées.

L'AGRION DE MERCURE (Ou 'Bleusissant'):

L'agrion de Mercure, espèce protégée en France, est une petite libellule à l'abdomen bleu ciel pour le mâle et presque entièrement noir pour la femelle.


Il colonise principalement les milieux aquatiques aux eaux courantes, claires et bien oxygénées. Ses effectifs régressent en Europe et elle est protégée sur les Sites Natura 2000. Vous la verrez sur certains cours d'eau à Ploudalmézeau, Lampaul-Plouarzel et Landunvez, ainsi qu'au 'Ribl' à Lampaul-Ploudalmézeau, un des sites les plus importants avec plus d'une centaine d'individus répertoriés.

LE CORBEAU ET LE FAUCON:

Selon les saisons, les dunes de Tréompan accueillent 3 types de rapaces : la buse variable, le faucon pèlerin et le faucon crécerelle. En 1983, il n'y avait que 2 couples de faucons crécerelle en France : aujourd'hui il y en a 515 de recensés dont 2 … à Tréompan. Retrouvez leurs chants/cris sur ce site de référence des oiseaux: https://www.oiseaux.net/oiseaux/faucon.pelerin.html et https://www.oiseaux.net/oiseaux/faucon.crecerelle.html

C'est le plus petit des 3 rapaces visibles sur nos dunes, très caractéristique par son vol stationnaire, il se nourrit de petits rongeurs et d'insectes… toutefois, il est vite écarté par le corbeau freux lorsqu'il s'approche du territoire de ce dernier (notre photo). Le corbeau freux, au bec très solide, n'hésite pas à éloigner de son espace tout éventuel prédateur… y compris les goëlands bien plus volumineux que lui.  

LE HÉRON CENDRÉ : il est certainement le plus grand oiseau que vous êtes susceptibles d'apercevoir au plus près de nos côtes ! Il s'approche de temps à autre de PENN AR PONT (voir circuit 1) et il est plus fréquemment visible au pied de CROS ou de BEC, en face de Penn Ar Pont. Il ne se laissera pas approcher à moins d'une centaine de mètres, munissez-vous d'une paire de jumelles pour mieux l’observer et moins le déranger … Son envergure est comparable à celle du fou de bassan (1,75 m ! ) Il lui arrive de venir pêcher quelques anguilles dans les anciens lavoirs entretenus du quartier de Tréompan ou dans les ruisseaux qui arrivent sur cette plage (voir les deux photos ci-dessous) Ces moments rares sont à apprécier, en douceur... Plus d'informations sur https://www.oiseaux.net/oiseaux/heron.cendre.html 

LE MACHAON: Le MACHAON est le plus grand des papillons que l'on peut admirer sur les dunes de Tréompan et jardins alentours (30 à 70 mm d'envergure)… et peut-être le plus spectaculaire. On peut l'apercevoir surtout fin Mai jusqu'à fin Juillet. Selon "l'Atlas des papillons diurnes de Bretagne" il est rare dans le Finistère Nord et notamment à Ploudalmézeau. Qui plus est, d'une grande mobilité, il est très difficile à photographier.

LA PIE DANS TOUS SES ETATS

La population des pies en France suit une courbe sinusoïdale et, depuis quelques années, cette courbe croît. Les habitants des villes, notamment, mais aussi des campagnes peuvent s'en rendre compte : contrairement à ce qu'un fabriquant de bonbons acidulés a voulu nous faire croire, la pie ne chante pas vraiment, elle jacasse surtout, et comme elle est bavarde, on sait rapidement qu'elle est là. En hiver elle vit en groupe de 5 à 25 individus. On en voit même sur nos dunes. Le volume "les Bijoux de la Castafiore" de TINTIN a contribué à suspecter la pie d'être une "voleuse" d'or. Ce n'est pas tout à fait faux car si elle ne se prive pas pour se servir en oeufs dans d'autres nids, des objets brillants ont parfois été découverts dans son nid. En vol, on peut apercevoir le dessus bleu irisé des plumes de ses ailes, et vert de celles de sa queue. Ses couleurs blanc et noir sont à l'origine du nom des vaches bretonnes (les "pies noires") et du surnom des voitures de la préfecture de police de Paris ("voitures pies" - au XX° siècle).

AUTRES ESPÈCES DANS LES PARAGES..

0